Alors, les traits contractes, la bouche effroyablement crispee, philippe saisit un poignard japonais dont la lame


Cabissol protesta: –Rien ne m’otera de l’idee qu’il n’est pas mort. Je vous suis reconnaissante de cette attention, caballero, repondit-elle; grace a Dieu, ma sante est fort bonne, je desirerais que celle de ma mere fut dans d’aussi excellentes conditions. . On dit que tu les as toutes et je le crois bien, car tu es beau, courageux et fort, mais a partir d’aujourd’hui tu ne seras qu’a moi.

La rampe qui conduisait a la plaine fut descendue au grand trot.

Aussitot que l’officier se trouva seul, il s’approcha du ventero occupe a mesurer du mais, a quelques arrieros et l’interpellant avec hauteur: –Eh! lui demanda-t-il, n’avez-vous pas ici un caballero espagnol et une dame? –Oui, repondit le ventero, en se decouvrant avec un respect mele de crainte, oui, seigneur officier, un caballero assez age, accompagne d’une dame toute jeune, est arrive ici hier un peu apres le coucher du soleil, dans la berline que vous voyez la remisee devant la porte du rancho; ils avaient avec eux une escorte.

Quand cela fut fini, Pastoure, toujours immobile et tenant toujours son lievre au-dessus de sa tete car, jusque-la, un faux mouvement aurait pu compromettre l’heureuse arrivee de l’evenement qui se preparait en lui, reprit tranquillement d’une voix calme et haute: –Si c’est un coup de canon, il n’est pas rate, celui-la! Et si c’est une parole, elle est bougrement bien dite.

Bon! N’a-t-il pas un ami intime, ce cher don Melchior! –Oui, Excellence, un certain don Antonio Cacerbar; ils sont unis comme les doigts de la main. La femme portait le costume des rancheras mexicaines; quant a l’homme, c’etait un vaquero.

Certain alors de dominer son public, Maurin, s’adressant a celui qui venait de parler, prononca d’un ton goguenard: –C’est les gendarmes d’Hyeres, ca, dis-moi, Louiset? –Oui, ceux d’Hyeres, fit Louiset, un jeune paysan d’allure effrontee, au feutre a bord etroit penche sur l’oreille; ceux d’Hyeres. Le prefet apprit par lui que le sanglier ne manque pas dans les Maures, qu’il y est meme pour les agriculteurs un voisin nuisible.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.